Djoyas de mar de Dafné Kritharas sortie d’album le 19 juin au Café de la danse

En quête de l’émotion qui nous fait vivre

Douze chants de la mer Égée interprétés comme autant de créations avec la fraîcheur, l’intensité et l’évidence d’une première rencontre amoureuse

Recto-pochette_V3

Née en 1992 à Paris d’un père grec et d’une mère française, Dafné Kritharas puise son inspiration au carrefour de l’Orient et de l’Occident. Elle a été bercée dès son enfance par les chants judéo-espagnols qu’interprétait sa cousine, la violoncelliste Bahia El Bacha. Le chant comme mode d’expression de l’intime s’est très tôt imposé à elle comme une évidence. Elle chante en grec et en judéo-espagnol, mais aussi en français, en serbo-croate, en espagnol ou en turc, au fil de ses découvertes et de ses voyages avec son compagnon le guitariste, auteur-compositeur Paul Barreyre.

L’album Djoyas de Mar comprend douze titres dont sept en grec et cinq en judéo-espagnol. Ces chants très métissés, sont liés à l’expérience de l’exil et du déracinement. Les arrangements sont signés par Camille El Bacha, pianiste improvisateur et compositeur. Il développe actuellement son univers musical avec Jean-François Zygel au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP). Naghib Shanbehzadeh, jeune prodige des percussions orientales, membre fondateur avec son père Saied du Shanbehzadeh ensemble, y a ajouté sa touche personnelle.

L’album Djoyas de Mar a été enregistré sous la direction artistique de Thomas Vingtrinier (Sirba Octet, Manu Chao, Michel Portal, Edna Stern…) en septembre 2017 au studio Sequenza.

Dafné Kritharas : chant. Camille El Bacha : piano. Paul Barreyre : chant, guitare. Naghib Shanbehzadeh : percussions orientales.

Production : Lior éditions

DSC_0722

 

Publicités

Une princesse juive au Far West illustrée par Aude Samama (à paraître en 2018)

De San Francisco à Salt Lake City, en passant par Portland, les aventures hautes en couleurs d’une femme de caractère au temps de la ruée vers l’or. Inspiré de la vie de Fanny Brooks, première femme juive à avoir traversé les Plaines et les Rocheuses en suivant la piste des pionniers de l’Ouest.

17

Salon Livre Paris 2018

Modération de la table-ronde au salon Livre Paris 2018 avec Gilles Rozier (L’Antilope) et Rachid Sguini (Rakidd) pour Faces cachées. De l’art du conteur au génie de l’écrivain, traditions orales en diaspora. Stand de la région Ile-de-France. Photo : Charles Tremil.

Salon du Livre (4) low

Djako le dragon et autres contes judéo-espagnols – nouveauté mars 2018

Un dragon au cœur d’artichaut, un chat qui tire les ficelles, une apprentie sorcière en plein sabbat, un prince poucet jouant de la lyre… autant de personnages qui animent ces sept contes librement inspirés de plusieurs traditions. Nés sous le signe de la fantaisie, ils n’attendent plus qu’un conteur pour prendre vie !

Illustrations : Petros Bouloubasis – Textes : François Azar

Djako-couv1

Un des murs de ma cuisine est couleur cannelle de Sandra Albukrek parution le 6 juin 2017

La cuisine, une des pièces de la maison, un espace, un refuge.
Lieu d’évasions, d’envies de départs et de retours.
Un geste du quotidien, un modeste atelier.
La cuisine comme héritage, comme recherche.
Comme lieu de rencontres, de longues conversations.
Centre du feu, de la chaleur, de la matière vivante…

Un mur de ma cuisine est couleur cannelle écrit et illustré par Sandra Albukrek est une ballade poétique entre deux cuisines, celle d’Istanbul où enfant elle a grandi et celle de Paris, où jeune adulte, elle a évolué.

A découvrir le 6 juin 2017 en librairie.

Rencontre avec l’auteur le vendredi 9 juin à 14h au salon du livre du Mémorial de la Shoah.

Couverture1

ISBN : 978-2-9548062-7-3

Prix de vente : 15 €